Soutenez le PS

Adhérez au PS

États généraux : contribution collective

Les membres de la coordination de l’Observatoire International des Militants – octobre 2014

Notre société se replie de plus en plus sur elle-même pourtant les économies et les cultures continuent de s’internationaliser. Les derniers résultats électoraux et le climat social actuel confirment cette tendance. La mondialisation profite à une minorité dont l’objectif est le profit et non pas la redistribution des richesses ou la protection de l’environnement. Les gouvernements et les partis politiques n’arrivent pas à relancer l’économie sans l’appui de puissantes corporations. L’État n’est plus en mesure d’apporter des réponses sociales à l’échelle nationale, il faut donc entrer dans une dynamique européenne.

La nécessité d’une Europe politique ne fait plus de doute pour faire face à des multinationales qui ont fait le pas du leadership international depuis longtemps. Le PS doit lancer le chantier d’un véritable parti socialiste européen capable de porter des reformes progressistes à l’échelle européenne et les promouvoir à l’échelle mondiale. Le PS français doit donc innover sa vision de la politique, par exemple :
Présenter des programmes communs avec ceux des partis frères, en particulier sur les compétences dont l’Union européenne a récupéré l’initiative ; Défendre une réforme du PSE pour lui donner les moyens de rénover la voix du socialisme dans les régions marquées par des années de dictature communiste ou Baasiste et qui n’ont que le nationalisme et le radicalisme comme alternative au libéralisme ; Relancer la dynamique de l’international socialiste et développer les liens avec les partis frères, à commencer par les partis progressistes des BRICS afin de soutenir les droits sociaux de leurs travailleurs.

Le PS doit aussi donner l’exemple et défendre une mondialisation raisonnable et durable, par exemple : Imposer une charte sociale (respect des travailleurs, du consommateur et de l’environnement) aux entreprises qui bénéficient du moindre avantage fiscal ; Interdire la signature de contrats militaires et de hautes technologies avec des États non-démocratiques et instables politiquement ; Favoriser les initiatives et entreprises locales en informant les citoyens de l’impact sur l’environnement et la santé de certains produits importés. Mentionner clairement l’origine de production afin de donner le choix aux consommateurs.
Le Parti socialiste se doit de proposer des nouvelles alternatives mais surtout des outils pour mieux analyser, comprendre et contrôler la mondialisation. En tant que membres de la Coordination de l’Observatoire international des militants et socialistes français établis hors de France, nous nous engageons à apporter des analyses de terrain et de qualité afin de témoigner de l’impact de la mondialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.