Soutenez le PS

Adhérez au PS

Bi nationalité: Portrait franco américain, San Francisco

Jean-Philippe Cottin, franco-américain

Né à Grasse (Alpes Maritimes, France)

Résidant à San Francisco , CA (USA)

Développeur informatique

Quelles sont vos nationalités et comment les avez-vous acquises ?

J’ai acquis la nationalité américaine il y a seulement 3 mois, début Novembre 2015. Après de longues études en France et quelques années passées entre la France et l’Allemagne pour mon premier boulot, j’ai décidé d’aller un peu plus loin fin 1999 en partant pour la Californie. Initialement je pensais n’y rester que quelques années ; cela fait maintenant plus de 16 ans. Même si j‘avais un visa de travail et même si je me suis marié avec une américaine, j’ai eu ma « green card » complètement par hasard en étant sélectionné par le « diversity programme » (appelé communément « green card lottery »). Après plus de 15 ans aux USA, j’ai décidé de devenir bi national.

Que représente votre nationalité française?

La nationalité française fait partie de mon identité. Je suis Français et les gens autour de moi le savent ; et pas seulement par mon accent. Les Américains ont beaucoup d’idées préconçues sur nous. Beaucoup de stéréotypes sont associés aux Français. Pour eux les Français aiment la culture, ils aiment faire la cuisine, le vin, ils sont d’ailleurs tous vignerons ; ils aiment la philosophie, donner leur avis sur tout et ils aiment donner des leçons ; et ils sont, plus que tout, très fier de leur pays.
Tous ces stéréotypes me sont applicables. Je pense que l’éducation que j’ai reçue en France, de la maternelle à la thèse et en y ajoutant même le service national, m’a enrichi l’esprit, m’a fait devenir Français.

Comment participez-vous au rapprochement entre vos deux nations?

En parlant.
En faisant découvrir les gougères aux fromages aux Américains, et les dernières nouvelles technologies des Startup Californiennes aux Français.
En vantant les programmes pédagogiques des écoles d’ingénieurs françaises aux Américains et en faisant découvrir les subtilités de la cuisine pacifico-californien aux Français.

Quel est votre message pour les parlementaires ?

Mon cas est certainement très différent des clichés associés aux binationaux dont on voudrait retirer la nationalité française. Néanmoins je me sens très affecté de savoir que ce retrait de la nationalité soit considéré.
Je trouverais que cette décision peut être injuste pour la personne, car la perte serait pour moi très chère ; et je trouverais aussi que la France et la société française oublie sa part de responsabilité dans ce que l’on reprocherait aux potentiels déchus.

Plus de portraits de binationaux:

Florence Baillon : franco-équatorienne

Olivier Baumard : franco-polonais

Sélim Ben Abdesselem : franco-tunisien

Yvette Chalom : franco-américaine, Berkeley

Joël Le Déroff : franco-belge

Isabelle Gouni : franco-américaine, Seattle

Matthieu Hornung : franco-allemand

Mikel Orue : franco-vénézuelien-espagnol

Ramzi Sfeir : franco-palestienien-colombien-canadien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.